Buzz

Jada Pinkett Smith refuse de faire du plaisir féminin un tabou

Le sujet tabou qui n'effraie pas Jada Pinkett Smith

La star n’hésite pas à parler masturbation avec sa fille, Willow.Dans le dernier épisode de sa série diffusée sur Facebook, "Red Table Talk", l’épouse de Will Smith n’a pas hésité à évoquer la masturbation face à sa mère Adrienne Banfield-Jontes et sa fille Willow, 17 ans. Pour la star, il n’est jamais trop tôt pour évoquer ce genre de sujet.

"Je ne veux pas que Willow ait honte de quoi que ce soit", a-t-elle lancé, avant d’ajouter que sa fille pouvait lui parler de sexe sans gêne. Elle-même a avoué avoir été initiée aux "plaisirs solitaires" très jeune. "Ma grand-mère m’a enseigné les plaisirs solitaires. Elle voulait que je sache que ce plaisir venait de moi", a-t-elle expliqué. "Elle ne voulait pas que je tombe dans les mains d’un homme, et que s’il me donnait du plaisir, je pense que cela vienne de lui.

Elle m’a appris ça à neuf ans". Jada Pinkett Smith a cependant avoué avoir fini par développer une "addiction" au sexe vers l’âge de 20 ans. "J’étais vraiment accro à un moment. Juste parce que j’étais dans une phase d’exploration et que je me tenais éloignée des hommes. Je pense que je suis même passée par une sorte de dépendance. Un jour, je me suis dit : ’Stop, tu as déjà eu cinq orgasmes aujourd’hui’. Ouai, vous devenez accro. Vous pouvez vous procurer tellement de plaisir que vous finissez pas en avoir constamment envie".

Autres aticles de la rubrique

Vidéo du jour

Duel de la semaine

Newsletter

Je souhaite rester informé et recevoir toutes les informations d'Afro10 dans ma boite mail